green

 

Être invitée à une fête, quel bonheur… et quel casse-tête. Luisa va devoir choisir, non sans mal, la robe la plus adaptée à la situation.


À partir de cette situation quotidienne, se jouent des choses complexes comme le rapport aux autres, l’image que l’on a de soi, la construction du moi, toutes ces questions que l’on se pose dés le plus jeune âge.
Le texte propose une partition vive et poétique. Il s’inspire de l’écriture des comptines : phrases rythmées, rimes et assonances.


Le chant vient s’inscrire naturellement dans ce phrasé métrique. La danse, elle aussi, apparaît et disparaît de façon fluide dans le déroulement de l’histoire.
La comédienne incarne une Luisa sans âge. C’est un personnage clownesque porteur de l’innocence et de la curiosité de l’enfance.


Luisa semble souvent dépassée par les émotions qui la traversent mais elle finit par les domestiquer.
Cette fable, accessible au très jeune public, parle d’apprentissage, de contrôle de soi, de la possibilité de se tailler un bonheur sur mesure.


Luisa nous rappelle que la vie est multicolore, un mélange de sucré, de salé, de peines et de joies.